Les 10 temples bouddhistes les plus célèbres du monde

Temple boudhiste

Majestueux et fascinants comme peu d’autres structures au monde, les temples bouddhistes sont si nombreux à embellir le patrimoine historique et culturel du monde oriental. Liés à des mythes intemporels, merveilleusement recouverts d’or et de diamants, et surtout destination majeure pour des millions de croyants… voici 10 des plus importants lieux de culte bouddhistes du monde, temples, pagodes et stupas fantastiques.

1 – Haeinsa, Corée du Sud

Haeinsa est l’un des temples bouddhistes les plus importants de Corée du Sud. Il a été construit au 9e siècle et reconstruit au 19e siècle après un terrible incendie. Le plus grand trésor conservé dans le temple est une copie complète des écritures bouddhistes écrites sur 81 258 blocs de bois, qui n’ont heureusement pas été détruits dans l’incendie.

2 – Wat Arun, Thaïlande

Situé sur la rive Thonburi du fleuve Chao Phraya, le Wat Arun est l’un des sites les plus anciens et les plus célèbres de Bangkok, en Thaïlande. Le temple est une représentation architecturale du mont Meru, le centre de l’univers dans la cosmologie bouddhiste. La meilleure façon d’admirer le Wat Arun est le soir, avec le soleil qui se couche derrière lui.

3 – Pha That Luang, République du Laos

Situé à Vientiane, le Pha That Luang est l’un des monuments les plus importants du Laos. Il se compose de plusieurs terrasses, chacune représentant une étape de l’illumination bouddhiste. Le niveau le plus bas correspond au monde matériel ; le plus haut représente le monde du néant. Le Pha That Luang a été construit au XVIe siècle sur les ruines d’un temple khmer antérieur. Il a été détruit par une invasion siamoise en 1828, puis reconstruit par les Français en 1931.

4 – Jokhang, Tibet

Le temple de Jokhang à Lhassa est le site sacré le plus important du bouddhisme tibétain. Il a été construit par le roi Songtsan Gampo au 7e siècle. Les Mongols ont saccagé le temple Jokhang à plusieurs reprises, mais le bâtiment a réussi à survivre jusqu’à ce jour. Aujourd’hui, le complexe du temple couvre une superficie d’environ 25 000 mètres carrés.

Temple boudhiste

5 – Todaiji, Japon

Todaiji, dans la ville de Nara, est l’une des structures bouddhistes les plus importantes du Japon. Il a été construit au 8ème siècle par l’empereur Shomu. Aujourd’hui, il reste peu de choses du bâtiment original de Todaiji. Il abrite l’une des plus grandes statues de Bouddha du Japon et constitue le plus grand bâtiment en bois du monde, bien qu’il ne représente plus que les deux tiers de sa taille d’origine.

6 – Boudhanath, Népal

Situé dans la banlieue de Katmandou, Boudhanath est l’un des stupas les plus grands et les plus fascinants de la planète. C’est le centre du bouddhisme tibétain au Népal, où vivent des milliers de moines et de réfugiés. Elle est connue pour les “yeux de Bouddha” situés sur les quatre côtés de la tour. La structure actuelle daterait du 14e siècle, lorsqu’elle a été reconstruite après avoir été détruite par les envahisseurs moghols.

7 – Mahabodhi, Inde

La Mahabodhi est située à Bodh Gaya en Inde. C’est à cet endroit que Siddhartha Gautama, le Bouddha historique, a atteint l’illumination. Environ 250 ans plus tard, l’empereur Asoka a construit un temple à cet endroit, qui peut être considéré comme le lieu le plus sacré du bouddhisme.

8 – Pagode Shwedagon, Birmanie

La pagode Shwedagon (ou pagode d’or), à Yangon, est un lieu de culte bouddhiste en Birmanie. Les origines de Shwedagon se perdent dans l’antiquité. On estime que la pagode a été construite par les Môns pendant la période de Bagan, entre le 6e et le 10e siècle de notre ère.

Le complexe, qui atteint une hauteur de 99 mètres, est entièrement recouvert d’or.

9 – Bagan, Birmanie

La ville de Bagan, située sur les rives de la rivière Ayerwaddy, est la plus grande agglomération de temples, pagodes, stupas et ruines liés au culte bouddhiste. Elle a été la capitale de plusieurs anciens royaumes birmans, dont les souverains ont fait construire plus de 4 400 temples.

10 – Borobudur, Indonésie

Situé sur l’île indonésienne de Java, à 40 km au nord-ouest de Yogyakarta, Borobudur est le temple bouddhiste le plus célèbre du monde. Il a été construit pendant 75 ans par le royaume de Sailendra, avec environ 2 millions de blocs de pierre. Elle a été abandonnée au XIVe siècle, pour des raisons qui restent encore mystérieuses, et est restée pendant des siècles cachée dans la jungle sous des couches de cendres volcaniques.

Boudhisme

TEMPLES BOUDDHISTES : QUELQUES RÈGLES À SUIVRE

  • Les temples bouddhistes y entrent pieds nus (tout au plus en chaussettes) et sans marcher sur le seuil qu’il faut franchir ;
  • les vêtements sont très importants, les jambes nues ne sont pas autorisées (même à partir du genou) ni les épaules nues;
  • les attitudes d’intimité sont à éviter ;
  • les moines jouent le rôle le plus important dans la hiérarchie sociale, il est donc bon de s’adresser à eux avec déférence et respect ; si vous vouliez faire une offre, celle-ci doit toujours être placée dans un conteneur et livrée de la main droite ;
  • les moines ne peuvent pas avoir de contact avec les femmes, il est donc préférable qu’ils gardent leurs distances et évitent tout contact ; si demandé, c’est un signe de respect de garder la tête baissée;
  • si vous vous asseyez, il est bon d’éviter de pointer vos pieds (considérés comme la partie la moins noble du corps) vers une statue de Bouddha, un moine ou une autre personne en général ; mieux vaut garder les jambes croisées ou pliées;
  • ne touchez jamais la tête d’une personne (pas même celle d’un enfant), car elle est considérée comme la partie la plus sacrée du corps ;
  • Les temples bouddhistes sont des lieux de prière : il est bon de les respecter en gardant le silence
0 replies on “Les 10 temples bouddhistes les plus célèbres du monde”