Sexy aussi : les marques de bronzage

En avril …

Vous la connaissez, cette petite démarcation diaphane en haut du bras, ou plongeant dans le décolleté qui apparaît aux premiers beaux jours d’avril, alors qu’audacieusement vous avez bravé le fameux dicton :

En avril, ne te découvre pas d’un fil.

Si vous avez miraculeusement échappé à la bronchite que la vieille sentence populaire semble prophétiser, il est fort probable que, sans avoir encore ressorti votre sexy bikini du placard, vos avant-bras, mollets, chevilles, cou arborent dorénavant une chatoyante couleur dorée, qui annonce d’ores-et-déjà l’été…

Bahia String Blue Caraibe 5Le temps passe, les jours se réchauffent, les plages se repeuplent et les corps se dévoilent. Dès lors se distinguent deux types de plagistes, vous les reconnaîtrez au premier coup d’oeil : les adeptes du bronzage uniforme, combinant l’usage abondant du monoï à la pratique du topless, s’entraînant le reste de l’année en cabine UV et s’entretenant à coups d’auto-bronzant d’un côté… Et les autres : les striés, les zébrés, les tigrés, vous l’avez compris : les bronzeurs amateurs à l’épiderme fatalement marbré des marques plus claires de bretelles, lanières, brides et cordons les plus disparates. Bien que la plupart des magazines s’échinent à leur enseigner à grand renfort d’astuces « comment rattraper un bronzage raté » ou « comment se débarrasser des marques de bronzage », l’année 2014 semble avoir voulu renverser la tendance : les marques de bronzage sont désormais sexy.

Depuis quand ? D’abord, depuis le retour en force du maillot de bain 1-pièce et de sa variante des temps modernes, le tankini et assimilés fantaisistes, qui n’épargnera pas à votre ventre des lignes géométriques qui transformeront, le temps d’un été, votre corps en oeuvre d’art graphique.

 

Le bronzage partiel …

Vous êtes, à première vue, moyennement conquise ? Sachez pourtant que le bronzage partiel s’inscrit dans l’air du temps. Il clame discrètement que vous êtes une femme active, qui vit à cent à l’heure et croque la vie à pleines dents, laissant sa peau dorer au gré de ses escapades en nature où elle se ressource. Comme le tatouage, l’aspect faussement négligé de la trace de bronzage retrace un parcours de vie, celui d’une aventurière qui vit sans entraves.
Et son petit plus ? L’effet trompe-l’oeil. Par contraste, l’aspect laiteux de la peau plus claire sur le hâle plus foncé accentue les volumes et fait paraître vos courbes plus généreuses pour un faux air de Diane du front de mer.

Quelles que soient vos habitudes, rappelez-vous toutefois que l’exposition au soleil augmente le risque de cancer de la peau, et lorsque vous portez votre string bikini par exemple, songez à vous protéger des UV aux heures les plus chaudes.